Planifiez votre voyage

OU
Accueilfleche Témoignages

Témoignages

Esprit d’aventure est bien conscient que les retours de vacances sont souvent quelque peu mouvementés. Mais il faut dire que ce que nous apprécions énormément c’est de vous entendre raconter votre expérience, au retour de votre périple. Nous prenons bien note de vos commentaires afin de vous offrir un service encore plus excellent! 

Nos nouveaux visiteurs sur le site web ont envie de connaître vos commentaires et d’entendre parler de votre expérience! 

Nous attendons donc de vos nouvelles avec impatience! 

Merci de votre grande confiance en Esprit d’Aventure!


Le Grand tour du Japon
Le Grand tour du Japon

Bonjour,

Voici les faits saillants de notre merveilleux voyage au Japon. 

D’abord et avant tout, il y a lieu de souligner la courtoisie, le respect et la discipline qui caractérise les Japonais. Bref, les Japonais sont un très beau peuple. D’ailleurs, nous ne pouvons passer sous silence le service "Clé d’or" que chacune de nos guides privées nous ont offert. À noter que pour chacune d’elle, nous n’étions pas des clients mais leurs invités, ce qui illustre la philosophie et les valeurs qui habitent les japonais. De même, à quelques reprises des Japonais sont venus à notre rencontre ayant remarqué que nous nous interrogions sur un trajet à prendre dans le métro, et un individu nous a même accompagné pour trouver un resto que nous ne pouvions localisé.

Et que dire de la propreté? Incroyable! Nous avons jamais vu dans notre vie un endroit aussi propre, et ce, bien que nous ne retrouvons à peu près aucune poubelle si n’est sur le quai du métro ou du train. Par exemple, aucun graffiti dans le métro et les sièges, les fenêtres et même les planchers sont d’une telle propreté.

Au chapitre des déplacements, le système de transport japonais est fort impressionnant. Sans doute parmi les plus performant dans le monde.

Quant à nos coups de cœur, il y en a eu plusieurs. Le summum parmi ceux-ci est Miyajima Island. La vue de Hiroshima et des environs du sommet du mont Misen est à couper le souffle, tout comme la beauté des sentiers pour y accéder ainsi que le célèbre grand Tori au fil de l’eau du sanctuaire Itsukushima-jinja.

Un autre coup de cœur est Tokyo. Les contrastes de la Ville sont à voir. Par exemple, les rues très animée et bondées de gens ou encore le robot show par opposition au calme du Shinjuki Garden ou encore la splendeur du parc Shinjuku Gyon Garden. Le marché est aussi un must. Notre cours de sushi est aussi un souvenir mémorable.

Autre coup de cœur: Kyoto la magnifique, et ce, malgré la pluie. Évidemment, le Kinkaku-ji temple avec son célèbre pavillon d’or. En outre, le secteur de Arashimaya dont le Tenryu-Temple et la splendide forêt de bambous à proximité et le pont Togestsu-Kyto. Le quartier de Gion où y réside les Maiko et les Geiko, puis le Kiyomizu Temple, d’où nous avons une vue imprenable sur la Ville. Le spectacle de Maiko, la cérémonie du thé et la gastronomie dont notamment le steak wagyu chez Hafuu et cette découverte resto Enboca pizzeria four à bois avec des entrées à la japonaise et un service extraordinaire.

Autre coup de cœur: Kanazawa où nous avons d’abord été charmé par notre hôtel le Nikko et son resto le Teppanyaki d’où nous avons un point de vue magnifique de la Ville. Des must: le Kenrokuen Garden et le Kanazawa Castle Park, sans oublié le Higashi Chaya district, dit le quartier des plaisirs de la Ville en raison de ses galeries d’art, ses maisons de Geisha et ses resto dont la singulière Oriental Brewing où nous y avons dégusté un succulent poulet épicé à la japonaise. Également, parmi nos meilleurs souper dans ce charmant Bistro appelé Plat Home.

Autre coup de cœur: Takayama. Expérience inoubliable dans un Ryokan (voir photo ci-après)et, surtout, service extraordinaire marqué par un empressement et un enthousiasme à nous expliquer les plats de la gastronomie japonaise traditionnelle. Un must: visite à pied du quartier pittoresque de la ville avec ses nombreuses boutiques, puis visite incontournable du village de Shirakawago à proximité avec ses maisons de style Gassho.

Autre coup de cœur: Hiroshima dont nous conservons un souvenir caractérisé par de vives émotions lors de notre visite du musée Mémorial et des photos saisissantes qui s’y trouvent témoignant de la bêtise humaine.

Par contre, tout ne peux être parfait dans un voyage. Nous comprenons que des compromis doivent être fait entre autres lors d’organisation d’excursion, telles le Mont Fidji et que le temps de visite est très restreint en comparaison du temps de déplacement. Néanmoins, nous tenons à déconseiller très très fortement la visite de Koyasan malgré la splendeur des paysages de la région. En effet, cet endroit est une trappe à touristes. Nous nous croyions à l’extérieur du Japon tellement les gens étaient désagréables, particulièrement ceux du Ryokan où nous avons eu le sentiment que tout ce qui les intéressaient étaient notre $$$ sans compter le service pitoyable à cet endroit. D’ailleurs, mêmes nos guides privés nous ont exprimés des réserves sur Koyasan. C’est tout dire compte tenu que les japonais sont de nature très réservés. 

Par ailleurs, nous n’avons que des bon mots sur le service personnalisé que nous a offert Ariane et Esprit d’aventure dont notamment la qualité du devis de notre voyage. 

Enfin, nous aimerions souligner certaines surprises ou étonnement. D’abord, nous avons été agréablement surpris par le caractère spacieux de toutes nos chambres d’hôtel. Puis, nous avons été stupéfait, et ce non seulement à Tokyo, par le nombre de boutiques de nourritures de toute sorte et de resto. Bref, il y a de la bouffe partout et très peu de mal bouffe, bien que l’influence occidental est de plus en plus notable. Nous sommes revenus avec une énigme: comment les japonais peuvent-ils être si mince alors que leur menu est si copieux.

Long séjour en famille en Équateur et aux Île Galapagos
Long séjour en famille en Équateur et aux Île Galapagos

On dit que voyager permet de rester jeune. À l’aube de nos 40 ans, nous voulions vérifier si l’adage était vrai. Nous avions eu l’occasion de voyager en solo, en couple, en tout inclus, avec les enfants alors qu’ils étaient encore très jeunes, nous voulions cette fois les impliquer davantage dans le choix de notre destination.

Nous avions d’abord envisagé une destination exotique comme le Sri Lanka, mais la mousson et la chaleur estivale nous ont convaincu d’envisager une autre destination. Le Pérou me tentait, j’avais vendu le projet aux enfants avec des images du Machu Picchu, mais Eve avait des réserves. Il était temps de consulter une professionnelle pour nous guider dans nos recherches. Après nous avoir rencontrés une première fois, c’est Ariane qui nous a suggéré l’Équateur. En vantant les merveilles des îles Galapagos, elle avait conquis la famille et la suggestion a fait l’unanimité.

Nous sommes partis presque tout le mois de juillet. Nous avions des vêtements pour toutes les occasions, mais le linge court est resté dans les valises à Quito, une ville qui nous a cependant charmés. D’abord, le centre historique de Quito est le plus grand et le mieux préservé d’Amérique latine. Entre les cathédrales et les monuments historiques, la vieille ville coloniale aux côtes abruptes est au cœur de paysages naturels de toute beauté. Nous avons beaucoup aimé la partie plus récente, plus dynamique de la ville qui a son centre à la Plaza Foch : bons restos, des parcs, des rues commerçantes, des rues plus tranquilles et un sentiment de sécurité partout où nous sommes allés.

Pour les voyages en famille, l’Équateur offre un avantage considérable. À partir de Quito, on peut trouver une multitude d’attraits à moins de 3 heures de route. Les garçons ont été particulièrement fiers d’avoir grimpé le Cotopaxi, un volcan actif, jusqu’à une altitude de 5864 mètres au-dessus du niveau de la mer!

Nous avons bien aimé la Mitad del Mundo, lieu mythique de la capitale où d’un pas, on passe d’un hémisphère à l’autre. Juste à côté, et plus que tout le musée Intinan Solar Museum a obtenu la faveur des enfants pour tout ce qu’on y a appris sur les nombreuses tribus indigènes de l’Amazonie équatorienne.

Pour les amateurs de plein-air, Mindo et Banos ont offert des sensations fortes à la hauteur des attentes des garçons! Baignade au pied des chutes, tyrolienne, traversée au-dessus de la forêt à bord du téléphérique (d’une autre époque…) etc. Les adultes y trouvent également leur compte!

Avant de partir, j’étais tombé sur la page Facebook du Rio Muchacho. Il s’agit d’une ferme biologique et éco-gîte qui accueille des étudiants étrangers pour des formations en développement durable, des familles, des yogis ou quiconque a envie de relaxer trrrrès loin du tourisme de masse! Nous avions loué un petit bungalow coloré, au milieu de la jungle, dans un confort des plus rustiques! Dans l’ordre ou le désordre, on a eu un masque d’argile par Carlos, notre guide, mangé (végé!) comme des rois, fait une longue randonnée de 3 heures à cheval, planté des arbres, pêché de la crevette, préparé du café et du chocolat chaud avec des grains fraîchement cueillis, trait les vaches à la main, et j’en passe!

On a conclu le voyage par une croisière en catamaran aux îles Galapagos. Les 5 jours passés aux îles représentent la moitié du budget de 25 jours, mais c’est un concentré de souvenirs uniques. Chaque île cache des merveilles, autant pour la faune, la flore, la géographie, c’était époustouflant pour les adultes, magiques pour les enfants qui ont nagé avec des tortues et des poissons multicolores! La séance de séduction du couple d’albatros est certainement un des moments les plus inusités et inoubliables du voyage…sinon, il y a la centaine de dauphins qui nous ont fait un spectacle autour du bateau… à moins que ce soit les tortues géantes et centenaires qui partageaient les champs avec des vaches… ou les otaries qui s’amusaient de notre présence… on encore les flamands roses… ou la partie de pêche des fous à patte bleue qui plongeaient dans l’eau à quelques mètres du zodiac… Bref, même si la nuit tombait rapidement, les journées étaient tellement chargées qu’on trouvait rapidement le sommeil.

Nous ne sommes pas restés assez longtemps pour visiter tout ce que j’aurais voulu voir, mais je suggère cette destination à tout le monde!

Le souffle coupé en Islande
Le souffle coupé en Islande

Bonjour Ariane, 

L’Islande est un pays différent de tout ce que j’ai déjà vu! J’en avais le souffle coupé.

L’Islande, avec ses paysages lunaires, ses chutes spectaculaires, ses zones géothermiques d’où s’échappent des geysers sans oublier les colonnes de vapeur qui s’élèvent du sol, m’a charmée tout en me dépaysant! 

La vie culturelle est vivante à Reykjavik! Avec ses charmantes rues commerçantes, la capitale a un large éventail de musées et j’étais toujours curieuse de découvrir la musique que j’entendrais dans les boutiques et restaurants. 

J’ai rencontré des Islandais sympathiques qui n’ont pas hésité à m’aider quand je me suis perdue à Reykjavik un soir où la pluie et la neige se relayaient.  Et malgré le cout élevé de la vie qui en fait une destination dispendieuse, j’espère y retourner pour profiter du soleil de minuit.

Au plaisir,

Expérience en silence dans le Sahara
Expérience en silence dans le Sahara

C'est la fin...

Mon dromadaire, mon chamelier... partis...

Le désert, son silence, sa dimension unique, quittes...

Je pars heureuse avec mes souvenirs et mes photos...

Merci à Jean François et Abdellah...

Marche initiatique dans le désert
Marche initiatique dans le désert

Salut Jean François, 

Je tiens à te remercier pour ce beau voyage, tout était au rendez vous dans cette belle aventure inoubliable : des paysages magnifiques, un guide hors pair qui nous transmet son savoir, une découverte de la culture berbère plus qu’intéressante, et plus.

Ce voyage avait pour objectif de sortir de notre vie moderne en se retrouvant avec nous mêmes, tu nous a permis à chacun à notre rythme de prendre le temps.

Cordialement.

Voyage au cœur du Sahara
Voyage au cœur du Sahara

Mon rêve s’est réalisé lorsque Jean-François Allard, m’a proposé d’aller marcher dans le Sahara.  De l’accueil jusqu’à l’adieu à cet espace béni, fut un périple empreint de paix et de bien-être. Un courant d’amitié s’est naturellement épanoui entre les 6 marcheurs, les 4 chameliers, le cuisinier et le sage Abdellah, notre guide. 

Nous avons parcouru plus de 108 kilomètres, tantôt en marchant et parfois en déambulant à dos de dromadaire, mais toujours à travers le sublime des ocres, des caramels, des roses sable et des jeux d’ombre et de lumières. La beauté de la nuit nous invitait à sortir de nos tentes et à dormir à la belle étoile, aux filantes et nos yeux se baignaient ainsi dans la voie lactée et le cœur dans la gratitude.

Nous avons partagé la musique des chameliers, leur amour des bêtes et du Sahara, nous avons goûté des repas savoureux, nous avons écouté les histoires d’Abdelah, l’érudit et nous avons créé des liens d’amitiés. 

Cette paix à chaque pas, la beauté à portée du regard, l’infini espace qui invite la méditation, la connexion avec le plus grand que soi, c’est le voyage que Jean-François m’a offert et je l’ai vécu en le partageant avec de merveilleux humains.

Merci à tout cela, merci Jean-François. 

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23